Collégiale Saint-Martin Anjou - Conseil général de Maine-et-Loire

d'Intimité, d'Éternité, la peinture monumentale en Anjou au temps du roi René

du 6 octobre 2007 au 6 janvier 2008 D'Intimité, d'Éternité : la peinture monumentale en Anjou

Panorama des sites

Carte du département de Maine-et-LoireConsulter la carte du département

Galerie photo

Cliquez sur les vignettes pour agrandir.

  • Vue d'ensemble
  • Calvaire
  • Arcade
  • Anges porteurs des instruments de la Passion
  • Ange à la lance et ange à la colonne

Vernantes

Édifice et peintures classés Monument Historique
Propriété privée fermée à la visite

Elément d'une abbaye, la chapelle des hôtes composée d'une large nef charpentée et d'un chœur très étroit a été édifiée au début du XVe siècle et fut ensuite ornée de peintures murales conservées sur l'arcade triomphale et la voûte du chœur.

Le décor de cette chapelle s'organise autour de la scène du Calvaire peinte au sommet de l'arc triomphal. Le Christ en croix, placé au point le plus en vue, était destiné à célébrer la Rédemption offerte aux hommes par la mort sur la croix. Ensuite, le regard se portait juste en dessous sur les anges porteurs des instruments de la Passion. Disposés autour de l'autel et vêtus d'habits sacerdotaux, ils portent les instruments du supplice en signe d'offrande et rappellent ainsi la portée rédemptrice du sacrifice. Un spectaculaire phénomène d'oxydation a fait virer au noir les chairs et certaines parties des vêtements.

Le peintre a mis en œuvre une composition originale, en habillant une simple arcade avec une imitation de décors sculptés. Les quatre saints, placés chacun dans un cadre, sont disposés comme pour former les volets d´un retable dont le panneau central placé un peu plus haut, au sommet de l´arc, accueille le Calvaire. Alors que le Crucifié, la Vierge et saint Jean sont isolés sur un fond sobrement parsemé d´étoiles, les saints sont accompagnés de grandes branches aux multiples ramifications parfois fleuries qui occupent entièrement l´espace.

Cette polychromie éclatante, exécutée dans la seconde moitié du XVe siècle, rehaussait une architecture d'une très grande sobriété et focalisait le regard sur le chœur de la chapelle.

 

Département de Maine-et-Loire - Politique d'accessibilité | Crédits | Logo L'Histoire | Logo Histoire | Logo C et C | Logo Bonnel