Le rendu de cette page n'est pas optimal dans le navigateur Internet Explorer 8 et ses versions antérieures. Afin de profiter pleinement de cette page, utilisez Internet Explorer 9 ou supérieur, ou un autre navigateur tel que Mozilla Firefox, Opera ou Google Chrome.

Roi de France en Anjou

Statue de Saint Aubin

Reliquaire de Saint Aubin
statue

Buis (?) polychrome – XIIIe siècle
CMH
Trésor de la cathédrale Saint-Maurice d'Angers

Statue de Saint Aubin. Cl. E. Vacquet, Département de Maine-et-Loire.

flèche précédente flèche suivante

Cette statue fut offerte au trésor par l'abbé Choyer, célèbre artiste angevin qui fonda à Angers un atelier de sculpture et à qui l'on doit la monumentale chaire de la cathédrale. Sous sa polychromie réalisée à la fin du XIXe siècle, elle semble tout entière dater de cette époque.

Pourtant Louis de Farcy, dont la science et le sérieux étaient célèbres, révèle succinctement son histoire : le donateur affirme qu'elle provient de la chapelle de la Papillaye à Angers, élevée à la fin du XIIIe siècle et dont des vestiges subsistent encore aujourd'hui. Des traces de polychromie ont permis à Jules Helbig, directeur de la Revue de l'Art chrétien, et éminent archéologue, de conseiller Léopold Blanchaert, près de Gand, afin de restituer toutes les couleurs. Les seuls éléments "modernes" avoués, sont la crosse et le socle, dans le quel les reliques permettent aujourd'hui d'appeler la statue du nom de saint Aubin.

Aujourd'hui, malgré la présence d'une polychromie antérieure, le doute subsiste : à chacun de se faire son opinion.