Le rendu de cette page n'est pas optimal dans le navigateur Internet Explorer 8 et ses versions antérieures. Afin de profiter pleinement de cette page, utilisez Internet Explorer 9 ou supérieur, ou un autre navigateur tel que Mozilla Firefox, Opera ou Google Chrome.

Roi de France en Anjou

Saint Louis et ses trois intimes

Saint Louis et ses trois intimes
tableau

par Emile Laugée – 1874
Cathédrale d'Angers

Saint Louis et ses trois intimes, par Emile Laugée. IMH. Cl. T. Buron, Département de Maine-et-Loire

flèche précédente flèche suivante

Emile Laugée (1823-1896) présente ce tableau au Salon de 1874 où il est acquis par l'État pour être déposé dans le réfectoire du grand séminaire d'Angers. Artiste déjà reconnu, beau-frère de Léon Couturier avec qui il fut élève chez Picot, Laugée réalise de grandes compositions académiques dans plusieurs églises parisiennes comme Sainte-Clotilde ou la Trinité. Cette confrontation à la peinture murale d'histoire se ressent dans cette composition où la profondeur est volontairement limitée, pendant que les détails sonnent vrais.

Joinville dans ses mémoires, rapporte que Saint Louis recevait à sa table tous les jours trois mendiants. La noblesse du maintien humble et du geste du souverain transcrit sa charité dont les bienfaits rejaillissent jusque sur les pauvres hères dont la misère devient anecdotique et non vériste. L'équilibre de la composition n'est pas sans évoquer les Pèlerins d'Emmaüs, donnant ainsi un sens chrétien à ce qui aurait pu apparaître une scène de genre.